Honda Civic/Acura Integra

Dès 1994 de l'émission

La réparation et l'exploitation de l'automobile



Le Honda de Tsivik
+ les Automobiles de la marque Honda Civic et Acura Integra
+ la Notice d'exploitation
- Le service en cours
   Le graphique du service en cours
   Les spécifications
   Les informations totales sur les réglages et les réglages
   Le contrôle des niveaux des liquides (chaque 400 km de la course ou chaque semaine)
   Le contrôle de l'état des pneux et la pression de leur pompage (chaque 400 km de la course ou chaque semaine)
   Le contrôle du niveau du liquide de la direction assistée hydrauliquement (chaque 4 800 km de la course ou une fois dans trois mois)
   Le contrôle du niveau ATF АТ/CVT (chaque 4 800 km de la course ou une fois dans trois mois)
   Le remplacement de l'huile motrice et le filtre d'huile (chaque 4 800 km de la course ou une fois dans trois mois)
   Le contrôle de l'état et le remplacement des brosses des essuie-glaces (chaque 12 000 km de la course ou une fois dans 6 mois)
   Le contrôle, le service et la gymnastique de la batterie d'accumulateurs (chaque 12 000 km de la course ou une fois dans 6 mois)
   Le contrôle de l'état, le réglage de l'effort de la tension et le remplacement des courroies de transmission, (chaque 12 000 km de la course ou une fois dans 6 mois)
   Le contrôle de l'état et le remplacement des tuyaux disposés dans la section motrice (chaque 12 000 km de la course ou une fois dans 6 mois)
   Le contrôle de l'état des composants du système du refroidissement (chaque 12 000 km de la course ou une fois dans 6 mois)
   La rotation des roues (chaque 12 000 km de la course ou une fois dans 6 mois)
   Le contrôle du système de frein (chaque 12 000 km de la course ou une fois dans 6 mois)
   Le contrôle de l'état des ceintures de sécurité (chaque 24 000 km de la course ou une fois dans 12 mois)
   Le contrôle et le réglage des jeux des soupapes (chaque 24 000 km de la course ou une fois dans 12 mois)
   Le remplacement de l'élément filtrant du filtre à air (chaque 24 000 km de la course ou toutes les deux années)
   Le contrôle de l'état des composants du système de l'alimentation (chaque 24 000 km de la course ou une fois dans 12 mois)
   Le contrôle du niveau de l'huile de transmission RKPP (chaque 24 000 km de la course ou une fois dans 12 mois)
   La visite des composants de la suspension et le mandat d'amener du gouvernail, le contrôle de l'état des fourreaux protecteurs des arbres de commande
   Le contrôle de l'état des composants du système de l'émission des gaz récupérant (chaque 9600 km de la course ou une fois dans 6 mois)
   Le contrôle de l'état et le remplacement des bougies d'allumage
   Le contrôle de l'état et le remplacement VV des fils de bougie, les couvercles et begounka du distributeur (chaque 48 000 km de la course ou une fois dans 24 mois)
   Le contrôle et le remplacement de la soupape du système de la ventilation dirigée du carter (PCV) (chaque 48 000 km de la course ou une fois dans 24 mois)
   Le remplacement du filtre combustible (chaque 48 000 km de la course ou une fois dans 24 mois)
   Le contrôle et le réglage des chiffres d'affaires de la marche à vide (chaque 48 000 km de la course ou une fois dans 24 mois)
   Le service du système du refroidissement (oporojnenie, le lavage et la prise d'essence) (chaque 48 000 km de la course ou une fois dans 24 mois)
   Le remplacement du liquide de frein (chaque 48 000 km de la course ou une fois dans 24 mois)
   Le remplacement du liquide de la transmission automatique (АТ/CVT) (chaque 48 000 km de la course ou une fois dans 24 mois)
   Le remplacement de l'huile de transmission RKPP (chaque 48 000 km de la course ou une fois dans 24 mois)
   La faille du compteur de l'indicateur des intervalles du service
+ le Moteur
+ les Systèmes du refroidissement et le chauffage
+ les Systèmes de l'alimentation et l'émission
+ le Matériel électrique du moteur
+ les Systèmes de gestion le moteur
+ la Boîte de changement de vitesse
+ Cцепление et les arbres de commande
+ le système De frein
+ la Suspension et le mécanisme de direction
+ la Carrosserie
+ le matériel électrique De bord





Le contrôle de l'état des pneux et la pression de leur pompage (chaque 400 km de la course ou chaque semaine)

La relation consciencieuse au contrôle régulier de l'état des pneux permettra au conducteur d'éviter les retards fâcheux liés à la sortie de la roue de l'ordre pendant le mouvement. En outre selon le caractère de l'usure des protecteurs on peut au préalable révéler les défauts se trouvant en voie du développement des composants de la suspension et le mandat d'amener du gouvernail.

 L'ORDRE DE L'EXÉCUTION

1. La profondeur minimale admissible du protecteur fait 1.6 mm. Estimer le degré de l'usure du protecteur on peut à l'aide de l'adaptation spéciale bon marché (voir l'illustration d'accompagnement) – demandez dans les magasins des accessoires d'automobile.

2. Faites l'attention à n'importe quels signes de l'usure non uniforme du protecteur. Tels défauts locaux du protecteur, comme caliciforme vytiranie, ouplochtcheniya etc., sont d'habitude engagés par l'apparition aux violations des angles de l'installation des roues avant, ou les alignements des derniers. Pour la révélation et l'élimination des pannes il faut chasser l'automobile à l'atelier spécialisé de l'auto-service ou sur la station de la maintenance.

IL NE SUFFIT PAS LA PRESSION DU POMPAGE DU PNEU

EST TROP HAUTE LA PRESSION DU POMPAGE DES PNEUX

L'USURE ÉCAILLEUSE DU PROTECTEUR PROVOQUÉE PAR LA VIOLATION DES ANGLES DE L'INSTALLATION DES ROUES

ON VIOLE LE RÉGLAGE DE LA CONVERGENCE, OU EST TROP GRAND LE DÉSARROI DES ROUES

LES DÉFAUTS CALICIFORMES

3a. Examinez attentivement les pneux de toutes les roues sur la présence des coupures, les piqûres et restant coincé aux rigoles du dessin du protecteur des objets étrangers. Parfois la roue percée pendant quelque temps continue à retenir à l'intérieur d'elle-même l'air étant donné que l'objet qui a percé le pneu continue à rester enfoncé à elle. La raison lent spouskaniya les pneux peut être le défaut du raccord à vis de la soupape du pompage de la roue – contrôlez l'état du raccord à vis (voir l'illustration d'accompagnement).

3b. Contrôlez attentivement le protecteur sur la présence des objets qui sont resté coincé dans lui ou la violation de l'herméticité de l'atterrissage "des bouchons" de réparation, à l'aide de qui on produit la réparation des piqûres menues du pneu. S'assurer de la présence de la piqûre on peut facilement par voie de l'humectation du terrain soupçonné de la surface du pneu par la solution de l'eau savonneuse (voir l'illustration d'accompagnement) – si la piqûre a lieu, l'eau commencera à bouillonner. Les piqûres insignifiantes par la valeur sont réparées facilement à chinomontajnykh des ateliers.

4. Examinez attentivement les murs intérieurs des pneux de toutes quatre roues sur la présence sur eux des traces de fuite du liquide de frein. En cas de la révélation tel contrôlez immédiatement l'état des mécanismes correspondants de frein et les lignes hydrauliques connectées à eux.
5. podderjivanie de la pression demandée du pompage des pneux permettra beaucoup de prolonger la durée de service des roues, en outre assurera le confort maximum au mouvement et ne fera pas réduire la dirigeabilité de l'automobile. N'oubliez pas que définir correctement la pression dans le pneu il est pratiquement impossible à vue de nez, surtout, s'il s'agit des pneux de la structure radiale. Il est nécessaire constamment de tenir à portée de la main le manomètre convenant, – il ne faut pas croire aux déclarations des appareils de mesure des compresseurs podkatchki sur les postes à essence et les stations de la maintenance.
6. Contrôlez la pression du pompage des pneux aux roues froides, – il sous-entend que l'automobile a passé pendant les dernières trois heures pas plus d'un mille. N'oubliez pas que l'augmentation de la pression sur 0.3 ÷ 0.6 kgs/cm 2 à la suite du réchauffage de la roue est le phénomène tout à fait normal.

7. Retirez de la soupape du pompage de la roue la cloche protectrice et serrez étroitement l'emmanchement du manomètre vers l'orifice de sortie de la soupape, ayant pressé l'amas du raccord à vis (voir l'illustration d'accompagnement). Trouvez la déclaration retirée et le comparez aux données normatives, en cas de besoin podkorrektiroujte la pression.

8. N'oubliez pas de visser sur la place la cloche protectrice de la soupape pour éviter l'atteinte au raccord à vis de l'humidité et la boue. Contrôlez la pression dans toutes les roues, y compris de secours.

La pression du pompage zapaski du type compact est d'habitude considérable plus haut que près des roues ordinaires.